Mariage à Soie

Lettre ouverte au ministre de l’économie – crise Covid19

Mariage à Soie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Objet : Événementielle du mariage en danger – Covid-19
Monsieur le Ministre,
Nous vivons une crise sans précédent, c’est indéniable et nous en sommes tous conscients. Le
monde de l’événementielle et plus particulièrement celui du mariage n’en sera pas épargné.

L’Assocem est une association loi 1901 rassemblant les organisateurs de mariages, les
décorateurs de mariage et les officiants de cérémonie, cela correspond à plus de 1 500 entreprises.
Depuis le début de la crise nous faisons au mieux pour apporter un support à nos membres, leur
apporter des réponses et les rassurer.
L’univers du mariage représente environ 3,2 milliards d’euros par an pour environ 230 000
mariages français, en prenant en compte qu’une part de marché provient des étrangers venant se
marier en France. La plupart des acteurs sont des intervenants indépendants avec de toutes petites
structures de moins de 10 salariés : organisateur, décorateur, officiant de cérémonie, photographe,
créatrice de robe de mariée, infographiste… qui consacrent 100% de leur activité à cette branche très
spécifique de l’évènementiel.
Aujourd’hui les mariages s’annulent et une grosse incertitude plane sur ce deuxième trimestre
2020. En effet, la haute saison des mariages débute généralement en Avril pour se terminer en
Octobre. Une première vague de report de mariage a eu lieu mais jusqu’à quand pouvons-nous
reporter ? Et pourrons-nous assurer les mariages de Juin, Juillet ?

L’exercice de l’année 2020 est donc incertain et toutes les TPE luttent pour le préserver en
reportant un maximum de mariages de quelques mois. Reporter l’ensemble des mariages sur 2021
nous pénaliserait grandement. En effet, si les mariages prévus en 2020 sont tous reportés en 2021,
ne pouvant honorer qu’un mariage par jour, cela veut dire que nous ne signerons aucun nouveau
contrat. Quelle entreprise peut vivre deux années avec le chiffre d’affaire d’une seule année ?
Bien sûr, aucune assurance ne couvre ce genre d’annulation et de perte de chiffre d’affaires.
Nos entreprises sont donc mises à rude épreuve tant au niveau de leur trésorerie que de leur moral.
Les différentes aides proposées sont un réel effort et nous vous en remercions mais serontelles
suffisantes quand certains d’entre nous perdent jusqu’à 70% de leur CA ?
Nous vous sollicitons donc aujourd’hui avant tout pour bénéficier également de l’annulation
des charges évoqués par le Président de la République en tant qu’entreprises de l’événementiel,
parce que nous avons aussi besoin d’éclaircissements sur le calendrier, et pour vous demander un
changement dans les codes NAF.
En effet, à la suite des annonces hier soir du Président de la République, nous aimerions savoir
si les mariages sont également annulés jusqu’à la mi-juillet comme les festivals, s’il reste une
incertitude ou s’il y aura une autorisation en fonction du nombre de personnes (moins de 100…).
Cette information nous permettrait d’anticiper et de s’organiser.
Nous souhaiterions également pouvoir bénéficier de l’annulation des charges, en tant
qu’entreprises dans le secteur de l’événementiel privé mais malheureusement ne possédant pas de
code APE précis nous ne pouvons pas toujours bénéficier des aides correspondantes à ce domaine.
Aucun code APE n’est attitré à nos métiers. Nous avons recensé pas moins de 6 codes APE parmi nos
membres : commerce de détail d’autres équipement du foyer, conseil pour les affaires et autres
conseils de gestion, activité spécialisée de design, autres activités récréatives et de loisirs,
organisation de foires salons ou encore autres services personnels N.C.A. Ce flou concernant notre
code ne nous permet d’être clairement identifié et recensé. Nous avons besoin de votre soutien pour
une reconnaissance à juste titre de nos métiers. Le chiffre de 1 000 à 1 500 entreprises correspond à
un recensement approximatif organisé par notre association.
Notre dernière demande concerne le risque d’annulation des mariages et la demande de
remboursement des clients. Nos clients invoquent à ce titre la force majeure pour obtenir le
remboursement de leurs acomptes si aucune date de report proposée par l’équipe de prestataires en
place n’est possible ou satisfaisante. Ceci représente une deuxième difficulté pour nous, non
négligeable d’un point de vue financier. Nous avons besoin de votre soutien pour clarifier et surtout
encadrer cette « force majeure ». Vous l’avez compris, dans ce genre d’évènements nous sommes
complètement dans l’affect ! Nous sommes empathiques avec nos clients et essayons toujours de
faire au mieux pour les satisfaire. Mais il ne faudrait pas que nos entreprises en souffrent.
Nous tenons à respecter la loi, c’est pourquoi nous, prestataires, mais cela vaut également
pour nos mariés, nous avons besoin d’avoir une vue plus claire afin de pouvoir parler à l’unisson et
proposer un cadre légal rassurant pour tout le monde. Actuellement nous naviguons sans visibilité.

Nous souffrons de cette crise au même titre que nos clients. Certains de nos membres
estiment jusqu’à 70% de perte de chiffre d’affaires. Cela peut être dû aux annulations/reports sur
2021 mais aussi aux contrats non signés à cause de la crise.
Pour votre information certains de nos membres nous font part également de l’existence d’un
fonds d’urgence « événementiel » dans leur région, comme en région Auvergne Rhône Alpes, sa
généralisation sur l’ensemble du territoire permettrait de soutenir encore plus nos entreprises.
Monsieur le Ministre nous espérons sincèrement que vous comprendrez nos demandes face à
l’urgence de la situation, nous nous tenons bien sûr à votre entière disposition pour tout
complément d’information.
Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l’expression de notre très haute
considération.
Anne-Claire Couillard Présidente et responsable de la branche Wedding planner
Virginie Mention Trésorière
Florence Noël Secrétaire Générale
Marie-Laure Giacomelli Secrétaire Générale
Virginie Racano Responsable branche Wedding designer
Vincent Noël Responsable de la branche Officiant de cérémonie symbolique